Paroles, paroles et paroles !

« Nous nous réveillons pour constater avec amertume que les promesses en matière de politique climatique ces dix dernières années n’ont été pour la plupart que de vaines paroles. La part des combustibles fossiles dans la consommation finale d’énergie n’a quasiment pas diminué », a déclaré Rana Adib, directrice exécutive de REN21 à l’occasion de la publication d’un nouveau rapport sur la situation mondiale des énergies renouvelables 2021. Seulement 0,1 % de baisse en une décennie pour la part des énergies fossiles… et ce, malgré le fait que la demande d’énergie primaire a chuté de 4 % lors de la pandémie du Covid-19. Surprenant ? Malheureusement, non. Il faut ainsi rappeler que seulement cinq pays membres du G20 ont pris des objectifs en matière d’énergies renouvelables couvrant l’ensemble des secteurs. Et encore… Ces pays ont peiné à les atteindre, voire ont échoué comme ce fut le cas de la France. Si cette dernière s’était fixée un des objectifs les plus ambitieux avec 23 % d’EnR pour…
Lire la suite ...

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

1 De 27

ÉNERGIE PLUS - Les derniers numéros

Pour vous abonner à la revue ou acheter un numéro particulier.

ÉNERGIES RENOUVELABLES

AUTRES THÈMES

ARTICLES LES PLUS VUS

1 De 128

LES DERNIERS ARTICLES

1 De 68

EDITOS