Sécurité électrique : plus facile avec la cogénération

À la demande du ministère de la Transition écologique et solidaire, RTE a produit début avril un rapport complémentaire à son bilan prévisionnel 2018. Il s’agissait pour le gestionnaire du réseau de transport d’électricité d’évaluer l’impact sur l’équilibre offre/demande de “scénarios particulièrement contraints” où les mises en service de l’EPR nucléaire de Flamanville, de la centrale gaz de Landivisiau et d’interconnexions seraient décalées significativement dans le temps. La question principale est de savoir si cela oblige à repousser la fermeture des deux réacteurs nucléaires de Fessenheim et des centrales au charbon d’ici 2022, soit presque 5 GW. L’analyse est complexe selon que ces contraintes s’accumulent ou pas, tout en considérant les effets “amortisseurs” que sont la maîtrise des consommations, la durée des arrêts des réacteurs nucléaires pour maintenance, et le maintien ou la conversion à la biomasse de la centrale de Cordemais. Mais globalement, on peut retenir que de…
Lire la suite ...

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

1 De 15

ÉNERGIE PLUS - Les derniers numéros

Pour vous abonner à la revue ou acheter un numéro particulier.

ÉNERGIES RENOUVELABLES

Vol-V cède sa filiale Biomasse à Engie

Engie a acquis, le 25 février, la filiale Vol-V Biomasse du groupe Vol-V. Dix ans après sa création, Vol-V Biomasse a à son actif 7 centrales de production de biométhane, 3 unités en cours de construction, 9 autres autorisées et prêtes à…

AUTRES THÈMES

ARTICLES LES PLUS VUS

1 De 71

LES DERNIERS ARTICLES

1 De 38

EDITOS