Renouvelables : le rythme s’accélère

12 02 2024
Léa Surmaire
haiderose

L’Agence internationale de l’énergie a publié son rapport Renouvelables 2023. Il montre la progression fulgurante des énergies renouvelables, sous l’impulsion du solaire et de l’éolien, et établit des projections pour 2028.

2023 est une année record. Selon la dernière étude de l’Agence internationale de l’énergie (AIE)*, le rythme d’installation d’énergies renouvelables a progressé de 50 % par rapport à 2022, soit 510 GW, portant la capacité globale actuelle à près de 4 000 GW. Les trois quarts de ces ajouts sont des panneaux solaires. Cette accélération est la plus élevée depuis vingt ans.

IEA
Répartition de la production d’électricité renouvelable par technologie. Crédits : AIE

En parallèle, la capacité de production des panneaux solaires photovoltaïques augmente également. Elle devrait atteindre 1 100 GW à la fin de 2024, soit trois fois la demande estimée. Malgré l’expansion du secteur manufacturier photovoltaïque aux États-Unis et en Inde, la Chine devrait maintenir sa première place avec une part comprise entre 80 et 95 % dans les chaînes d’approvisionnement mondiales.

L’industrie éolienne (en dehors de la Chine) est quant à elle confrontée à un environnement plus difficile en raison de perturbations de la chaîne d’approvisionnement, de coûts plus élevés et de longs délais d’autorisation.

Vous avez lu 2% de l'article

Pour visualiser la suite du contenu, merci de vous connecter :

Mots-clés associés

Des incertitudes sur le dimensionnement de Cigéo

05 07 2024
Olivier Mary

L’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire a présenté les conclusions du premier volet de son évaluation de sûreté du projet Cigéo. Il conclut que le stockage des déchets nucléaires du parc actuel et des six futurs EPR devrait se dérouler sans problème mais pointe des incertitudes en cas de nouveaux réacteurs.

Lire la suite

Zones d’accélération des EnR : une mise en route complexe

26 06 2024
Léa Surmaire

Alors que l’échéance était fixée en mars dernier, un tiers des communes seulement a défini sa zone d’accélération des énergies renouvelables. Les collectivités font notamment face à un manque d’ingénierie territoriale.

Lire la suite

De l’hydrogène grâce à la plasmalyse du méthane

24 06 2024
Olivier Mary

Spark Cleantech, une start-up créée en 2022 au sein des laboratoires de CentraleSupélec, produit de l’hydrogène et du carbone solide grâce à la plasmalyse du méthane. Elle construit actuellement un démonstrateur et entend mettre sur le marché un module de production début 2026.

Lire la suite