Renouvelables : le rythme s’accélère

12 02 2024
Léa Surmaire
haiderose

L’Agence internationale de l’énergie a publié son rapport Renouvelables 2023. Il montre la progression fulgurante des énergies renouvelables, sous l’impulsion du solaire et de l’éolien, et établit des projections pour 2028.

2023 est une année record. Selon la dernière étude de l’Agence internationale de l’énergie (AIE)*, le rythme d’installation d’énergies renouvelables a progressé de 50 % par rapport à 2022, soit 510 GW, portant la capacité globale actuelle à près de 4 000 GW. Les trois quarts de ces ajouts sont des panneaux solaires. Cette accélération est la plus élevée depuis vingt ans.

IEA
Répartition de la production d’électricité renouvelable par technologie. Crédits : AIE

En parallèle, la capacité de production des panneaux solaires photovoltaïques augmente également. Elle devrait atteindre 1 100 GW à la fin de 2024, soit trois fois la demande estimée. Malgré l’expansion du secteur manufacturier photovoltaïque aux États-Unis et en Inde, la Chine devrait maintenir sa première place avec une part comprise entre 80 et 95 % dans les chaînes d’approvisionnement mondiales.

L’industrie éolienne (en dehors de la Chine) est quant à elle confrontée à un environnement plus difficile en raison de perturbations de la chaîne d’approvisionnement, de coûts plus élevés et de longs délais d’autorisation.

Vous avez lu 2% de l'article

Pour visualiser la suite du contenu, merci de vous connecter :

Mots-clés associés

Importations d’hydrogène : de nombreux défis à relever

17 04 2024
Léa Surmaire

Selon France Hydrogène, qui a synthétisé différents rapports, de nombreuses incertitudes planent sur les volumes d’hydrogène vert ou décarboné disponibles à l’import mais aussi sur les moyens de les acheminer.

Lire la suite

Un chauffage « trois en un » dans le neuf quatre

16 04 2024
Thomas Blosseville

Un projet de rénovation globale, coordonné par la société Hellio, a permis à une copropriété de réaliser un saut de trois classes énergétiques. Une performance surtout due à l’installation d’un mode de chauffage innovant, combinant pompes à chaleur, solaire et gaz naturel.

Lire la suite

Stockage intersaisonnier : des technologies à développer

29 03 2024
Clément Cygler

Si les systèmes de stockage intersaisonnier de chaleur sont assez connus en Allemagne, aux Pays-Bas ou dans les pays nordiques, ils restent encore beaucoup trop confidentiels sur le territoire français. Pourtant, de par leurs caractéristiques et avantages, ces solutions pourraient facilement trouver leur place. L’Académie des technologies a émis cinq recommandations pour y…

Lire la suite