FenHyx, une plateforme R&D pour tester l’hydrogène à grande échelle

15 12 2021
Simon Philippe
Simon PHILIPPE
La plateforme technologique coûte 4 millions d’euros, dont 400 000 ont été fournis par la région Îlede- France.

Si l’hydrogène doit devenir une clef de voute de la transition écologique, il lui faut des infrastructures sûres et compétitives. Pour arriver à ce résultat, GRTgaz a inauguré FenHyx le 23 novembre 2021, une nouvelle installation, située à Alfortville, qui a pour but de tester l’injection d’hydrogène dans les réseaux gaziers existants.

L’hydrogène va nous aider à relever trois défis majeurs », estime Thierry Trouvé, directeur général de GRTgaz. Le premier et plus évident : un enjeu climatique, notamment avec « la décarbonation d’un certain nombre de process dans l’industrie ou la mobilité lourdes ». Ensuite, il servira à relever « un défi économique », en créant une filière industrielle française, ou plus largement européenne. Finalement, il permettra de se maintenir dans une souveraineté énergétique, « en baissant la dépendance aux hydrocarbures et en équilibrant le système électrique ». Pour tenir toutes ces promesses, l’hydrogène a besoin d’une infrastructure fi able et viable. C’est tout l’enjeu de la plateforme FenHyx, pour Future energy network for hydrogen and mix.

Deux ans après sa création par GRTgaz, le centre de recherche et développement dédié au gaz renouvelables Rice (Research & innovation center for energy) prend de l’ampleur avec ce nouveau projet. L’objectif : être en capacité de convertir une partie des 32 000 kilomètres de canalisations de GRTgaz pour le transport massif d’hydrogène. « Une partie du réseau sera moins utilisée par le méthane, par exemple, et sera donc libre d’être exploitée pour l’hydrogène pur ou en mélange », continue Thierry Trouvé. En collaboration avec d’autres entités et entreprises européennes, il estime que le réseau hydrogène sera constitué environ au deux tiers par celui existant, reconverti.

Vous avez lu 3% de l'article

Pour visualiser la suite du contenu, merci de vous connecter :

BMW expérimente des brûleurs industriels à hydrogène

09 01 2023
Caroline Kim-Morange

BMW a annoncé fin octobre 2022 la mise au point d’un brûleur de petite capacité capable de fonctionner soit à l’hydrogène, soit au gaz naturel, soit avec un mélange des deux. C’est l’une des technologies qui doivent lui permettre de rendre ses usines « résilientes sur le plan énergétique ».

Lire la suite

Hydrogène : progresser sur la sécurité

27 12 2022
Olivier Mary

L’hydrogène est une brique de plus en plus mobilisée dans la transition énergétique et le nombre de systèmes utilisant ce gaz se multiplient. Ils sont mis en œuvre par des acteurs parfois peu familiers avec cette molécule, ce qui peut poser problème en raison de son caractère hautement inflammable. Il est donc nécessaire de mieux connaître les risques…

Lire la suite

Le biochar cherche sa place

19 12 2022
Thomas Blosseville

Présenté comme une matière biosourcée séquestrant le carbone, le biochar semble de prime abord paré de toutes les vertus. Il est pourtant peu utilisé en France. Les projets commencent tout de même à émerger.  

Lire la suite