Un verre de bouteille en voie de décarbonation

06 10 2022
Clément Cygler
Vera / Adobe Stock

D’ici 2030, Verallia vise à réduire de 46 % ses émissions de CO2. Un objectif ambitieux et cohérent pour s’inscrire dans une trajectoire de limitation du changement climatique à 1,5°C. Trois grands axes de travail sont étudiés, notamment la fusion électrique.

Responsable de l’émission de près de 3 millions de tonnes de CO2 par an, la filière du verre doit renforcer ses efforts de décarbonation pour tendre vers une croissance durable. Certains industriels l’ont déjà compris, à l’image de Verallia, leader européen de l’emballage en verre. Après avoir dévoilé sa stratégie « Réimaginer le verre pour construire un avenir durable » en octobre 2020, l’entreprise s’est fixée une série d’engagements ambitieux mais cohérents au regard du scénario référentiel du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec). « Début 2021, un premier niveau d’exigences a été ciblé, avec un objectif de réduction de CO2 nous permettant de se placer sur la trajectoire de limitation du réchauffement climatique à 2°C », retrace Romain Barral, directeur des opérations de Verallia. Cela signifiait une diminution des émissions des Scope 1 et 2* de 27,5 % en 2030 par rapport à 2019. Pour y parvenir, Verallia a articulé sa stratégie autour de trois grands axes.

Vous avez lu 2% de l'article

Pour visualiser la suite du contenu, merci de vous connecter :

La filière SMR à la recherche de financements

23 05 2024
Olivier Mary

Enerpresse a organisé un débat sur les réacteurs nucléaires de petite taille, plus couramment appelés small modular reactors (SMR). Les intervenants se sont plus particulièrement intéressés aux nécessaires partenariats et financements pour atteindre les objectifs d’une offre française d’ici 2035.

Lire la suite

Cigéo : l'Andra bâtit les fondations de la mémoire

21 05 2024
Philippe Bohlinger

Le projet de stockage des déchets les plus dangereux du parc nucléaire français à 500 mètres sous terre, aux confins de la Meuse et de la Haute-Marne, s’accompagne d’un ambitieux programme de recherche destiné à conserver la mémoire du site sur cinq siècles et bien au-delà.

Lire la suite

Comment optimiser les procédés de refroidissement ?

06 05 2024
Clément Cygler

Plusieurs leviers d’action peuvent être mobilisés pour optimiser la performance des procédés de refroidissement industriels, que ce soit pour économiser de l’énergie, obtenir une meilleure qualité ou augmenter la production. Retour avec le Centre technique des industries aérauliques et thermiques et le Pôle Cristal sur les principales données à retenir.

Lire la suite