Transport : Quelles mesures pour soutenir le parent pauvre des CEE ?

15 04 2021
Thomas Blosseville
Adobe Stock

Les transports représentent une part marginale dans les actions soutenues par les certificats d’économies d’énergie. Pour y remédier, plusieurs fiches et programmes sont en cours de préparation ou de révision.

C’est presque le maillon faible des certificats d’économies d’énergie (CEE). Le secteur des transports bénéficie certes de 32 fiches CEE standardisées et de divers programmes d’aides tels que Moebus (acquisition par les collectivités de bus électriques) ou Acote (sensibilisation des collectivités locales au covoiturage (Voir Énergie Plus n°638). Il n’empêche : « les transports ne contribuent pas aux CEE autant qu’ils le devraient », analyse Marc Gendron, délégué général du Club CEE de l’Association technique énergie environnement (ATEE). Le ministère de la Transition écologique a beau assurer que « le nombre d’opérations CEE dans le secteur des transports est en augmentation », les chiffres parlent d’eux-mêmes : sur la période en cours, du 1er janvier 2018 au 28 février 2021, seuls 3,8 % des CEE classiques et précarité ont été délivrés dans les transports. Très loin derrière le bâtiment, qui concentre 76,6 % du dispositif et nettement moins aussi que l’industrie (17 %). « On pense beaucoup aux CEE pour la rénovation énergétique, mais moins pour les transports, qui font pourtant aussi l’objet d’une ambition politique », observe Mathias Laffont, directeur économie, mobilité et bâtiment à l’Union française de l’électricité (UFE). « Ce n’est pas seulement la responsabilité de l’administration. C’est aussi dû à l’écosystème d’acteurs. Il y a beaucoup plus de parties prenantes dans la rénovation que dans la décarbonation des transports ».

Vous avez lu 1% de l'article

Pour visualiser la suite du contenu, merci de vous connecter :

	CEE

CEE

L’industrie de l’impression innove en matière de décarbonation

08 07 2021
Clément Cygler

Sur le site de Manchecourt, Maury Imprimeur mène, en collaboration avec CertiNergy & Solutions, un projet de décarbonation de son process industriel en réutilisant la chaleur fatale issue des fumées. Cette démarche qui intègre une part important d’innovation est l’un des lauréats de l’appel à projets « Efficacité énergétique dans l’industrie » lancé dans le cadre du plan…

Lire la suite

Fiche explicative : Récupération de chaleur fatale pour valorisation sur un réseau de chaleur ou vers un tiers

01 07 2021
Clément Cygler

La récupération de chaleur fatale est éligible au dispositif des certificats d’économie d’énergie à travers de nombreuses fiches, notamment la RES-CH-108. Cette dernière, depuis sa publication le 30 janvier 2020 (32e arrêté), est de plus en plus utilisée du fait de son large périmètre d’application.

Lire la suite

5e période des CEE : la concertation se poursuit

01 07 2021
Clément Cygler

Les contours de la cinquième période du dispositif des certificats d’économies d’énergie se dessinent progressivement. Si la très grande majorité des propositions élaborées par la DGEC ont reçu un accueil favorable, d’autres comme la diminution du forfait de certaines fiches d’opérations standardisées ou l’élévation du seuil du volume de dépôts des CEE…

Lire la suite