Le photovoltaïque veut mettre de l’agri dans son nom

15 03 2021
Caroline Kim-Morange
Sun'Agri

Agrivoltaïsme, le terme est à la mode. Ce serait l’un des moyens pour atteindre les objectifs photovoltaïques du pays. Dans le monde agricole, cette notion suscite espoirs et inquiétudes. Pour permettre l’essor de cette nouvelle niche, les différents acteurs tablent sur la réglementation.

Annoncée en 2018, la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) prévoit pour le solaire photovoltaïque 35,6 à 44,5 gigawatts (GW) de puissance installée en 2028. Les énergéticiens ont fait leurs calculs. « Aujourd’hui, le parc installé a une puissance de 10 GW. Si 50 % de cette puissance est installée au sol et 50 % en toiture et que l’on vise l’objectif haut de la PPE, il faudrait donc installer 17 GW au sol. Cela représente 18 000 à 27 000 hectares à couvrir de panneaux solaires. Soit 3 à 4 000 ha par an. Par rapport aux 55 000 ha de sols artificialisés chaque année et aux 85 000 ha de terres gagnées par la forêt par an, l’enjeu du photovoltaïque est très faible », assurait Jean- Louis Bal, président du Syndicat des énergies renouvelables (Ser) lors d’un webinaire organisé le 15 décembre 2020 par le Ser sur “l’énergie photovoltaïque dans le monde agricole”.
Pourquoi partir sur 50% de surfaces photovoltaïques (PV) à installer au sol ? « Parce que les centrales au sol, par économie d’échelle, produisent l’électricité la plus économique, et que par nature les centrales en toiture sont petites. Il n’existe pas de toitures permettant d’installer des projets de 15 ou 20 MW. Même chose pour les parkings. Bien sûr, nous faisons des petits projets mais il faudrait des millions de petits projets pour atteindre les objectifs de la PPE », estime Xavier Daval, président de SER-Soler, la branche solaire du SER.

Vous avez lu 1% de l'article

Pour visualiser la suite du contenu, merci de vous connecter :

Gaz de houille, un contexte explosif

23 02 2024
Olivier Mary

Après l’avoir refusé au printemps, l’État a dû octroyer, sous contrainte de la justice, un permis d’exploitation de gaz de houille dans l’est de la France. Celui-ci n’est pas touché par l’interdiction d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures non conventionnels inscrite dans la loi Hulot. Pourtant, ses effets sur l’environnement ne sont pas…

Lire la suite

Renouvelables : le rythme s’accélère

12 02 2024
Léa Surmaire

L’Agence internationale de l’énergie a publié son rapport Renouvelables 2023. Il montre la progression fulgurante des énergies renouvelables, sous l’impulsion du solaire et de l’éolien, et établit des projections pour 2028.

Lire la suite

Une installation power-to-gas industrielle ancrée dans la réalité suisse

31 01 2024
Caroline Kim-Morange

Limeco, une entreprise suisse active dans la gestion des déchets et l’épuration des eaux usées, a mis en service en 2022 la première installation industrielle power-to-gas d’Europe basée sur la méthanation biologique. Zoom sur ce projet innovant qui s’inscrit dans une réalité suisse spécifique.

Lire la suite