L’adaptation des forêts au changement climatique, un processus assez engagé ?

06 12 2022
Léa Surmaire
ONF
Des graines récoltées dans le sud de la France deviennent de jeunes pousses dans la pépinière de Guémené-Penfao (Loire-Atlantique).

Après l’invasion d’insectes parasites – les scolytes – entre 2018 et 2021, l’été 2022 a été marqué par une sécheresse accrue et des incendies dévastateurs dans les forêts françaises. Pour résister, elles doivent s’adapter. Comment ? L’État investit-il assez pour les accompagner ?

Planter un milliard d’arbres d’ici 2030, soit « 10 % de notre forêt publique ». C’est l’objectif énoncé par Emmanuel Macron en octobre dernier pour compenser les pertes des incendies estivaux et adapter les forêts françaises au réchauffement climatique. 250 millions d’euros ont pour l’instant été fléchés à cette fin pour l’année 2023. Une annonce vite jugée « infaisable humainement et techniquement » par le SNUPFEN Solidaires, le premier syndicat à l’Office national des forêts (ONF), rappelant qu’« il faut des bras pour planter, préparer le terrain, entretenir, et qu’il faut d’abord trouver les graines, élever les jeunes plants et les replanter ». À ce jour, où en sont les forêts françaises face au changement climatique ? 

Vous avez lu 1% de l'article

Pour visualiser la suite du contenu, merci de vous connecter :

Un premier projet de pyrogazéification et de méthanation combinées

18 06 2024
Léa Surmaire

Au cœur d’Haropa Port, Engie et CMA CGM portent Salamandre, le premier projet de pyrogazéification et de méthanation de taille industrielle de France. Il devrait voir le jour en 2027.

Lire la suite

Biomasse : des usages à prioriser

17 06 2024
Léa Surmaire

Les ressources en biomasse, nécessaires aux transitions écologique et énergétique, ne sont pas illimitées. Le Gouvernement va devoir hiérarchiser les usages et orienter les choix des acteurs.

Lire la suite

Du gaz de décharge converti en électricité en Guyane

14 06 2024
Clément Cygler

Soucieux de valoriser les effluents gazeux d’une installation de stockage des déchets à Cayenne, le Groupe Govindin, accompagné par Nerius Invest, a mis en service à Cayenne une centrale permettant de produire de l’électricité renouvelable à partir de cette ressource. Et ce, en un temps record !

Lire la suite