Bois-énergie : un retard à rapidement combler

13 12 2021
Clément Cygler

Pour atteindre les objectifs fixés à l’horizon 2030, le bois-énergie doit plus fortement se développer et combler le retard actuellement constaté. Cette filière, qualifiée d’indispensable par tous les acteurs pour réussir la transition énergétique, l’est également pour les territoires et leur aménagement.

Selon les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) et ceux de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), 38 % de la chaleur consommée en France devra être d’origine renouvelable à l’horizon 2030. Si cet objectif ambitieux paraît atteignable, une plus forte mobilisation de la filière bois-énergie est indispensable. En 2020, la consommation finale brute de chaleur atteignait 668 712 GWh dont 152 696 GWh de chaleur renouvelable, soit une part de 22,8 %. « La filière bois-énergie a un problème de rythme au vu des objectifs, et pourtant, nous avons une opportunité massive avec le bois-énergie. Il faut se rendre compte que l’électricité n’est pas l’énergie la plus utilisée en France. 50 % de l’énergie est pour la chaleur, et la biomasse a une place prépondérante pour la produire », a souligné Arnaud Leroy, président de l’Ademe, en introduction de la seconde édition des Journées Bois-Énergie. Pour atteindre l’objectif fixé, il faudrait en effet multiplier par 2 ou par 2,5 la croissance actuelle. Plusieurs raisons expliquent ce retard, notamment le faible prix des énergies fossiles enregistré ces dernières années. Le gel de la taxe carbone freine également le lancement d’actions de décarbonation. « Il faudra dans les mois à venir remettre en débat la reprise de progression de la taxe carbone car la transition énergétique passe aussi par la monétisation des impacts environnementaux dont les émissions de gaz à effet de serre », a indiqué Jean-Louis Bal, président du Syndicat des énergies renouvelables (Ser).

Vous avez lu 5% de l'article

Pour visualiser la suite du contenu, merci de vous connecter :

Importations d’hydrogène : de nombreux défis à relever

17 04 2024
Léa Surmaire

Selon France Hydrogène, qui a synthétisé différents rapports, de nombreuses incertitudes planent sur les volumes d’hydrogène vert ou décarboné disponibles à l’import mais aussi sur les moyens de les acheminer.

Lire la suite

Un chauffage « trois en un » dans le neuf quatre

16 04 2024
Thomas Blosseville

Un projet de rénovation globale, coordonné par la société Hellio, a permis à une copropriété de réaliser un saut de trois classes énergétiques. Une performance surtout due à l’installation d’un mode de chauffage innovant, combinant pompes à chaleur, solaire et gaz naturel.

Lire la suite

Stockage intersaisonnier : des technologies à développer

29 03 2024
Clément Cygler

Si les systèmes de stockage intersaisonnier de chaleur sont assez connus en Allemagne, aux Pays-Bas ou dans les pays nordiques, ils restent encore beaucoup trop confidentiels sur le territoire français. Pourtant, de par leurs caractéristiques et avantages, ces solutions pourraient facilement trouver leur place. L’Académie des technologies a émis cinq recommandations pour y…

Lire la suite