Geosophy: l’outil au service de la géothermie

01 05 2021
Olivier Mary
cfgservices

Basée à Paris, l’entreprise Geosophy a développé un outil capable de jauger le potentiel du sous-sol afin de chauffer et de rafraîchir les bâtiments en surface grâce à la géothermie de très basse température. L’outil renseigne aussi sur la faisabilité économique des projets.

Geosophy, géothermie
Issus du secteur pétrolier, les fondateurs Quentin Barrel et Alice Chougnet ont l’ambition de réutiliser les outils développés dans ce secteur, pour les adapter à celui des énergies renouvelables. © Geosophy

La géothermie de très basse température, aussi appelée géothermie de minime importance (GMI), reste très peu développée en France. Elle consiste à aller chercher sous terre une température constante de 12 à 15 degrés pour chauffer les bâtiments en hiver et les rafraichir en été (voir encadré). Cette technologie est en plein essor en Chine, aux États-Unis, mais aussi en Europe.

Vous avez lu 2% de l'article

Pour visualiser la suite du contenu, merci de vous connecter :

« La crise ukrainienne pourrait accélérer les EnR européennes », estime Emmanuel Grand

05 04 2022
Simon Philippe

L’invasion de l’Ukraine par la Russie se poursuit déstabilisant toujours plus les marchés de l’énergie. Emmanuel Grand, économiste spécialisé dans le secteur de l’énergie du cabinet de conseil FTI Consulting, revient pour Énergie Plus sur les conséquences de cette guerre, qui pourrait permettre à l’Europe de déployer plus rapidement le renouvelable, avec potentiellement plus de…

Lire la suite

Des solutions diverses mais complémentaires pour traiter les émissions résiduelles

05 04 2022
Clément Cygler

Reforestation, gestion optimisée des sols, captage direct dans l’air, bioénergie… Plusieurs solutions existent ou sont en cours de développement pour réduire les émissions résiduelles incompressibles de carbone. Chacun de ces procédés jouera un rôle vital et complémentaire.

Lire la suite