Vers une gestion éclairée de la lumière la nuit

bokeh in Paris, France,
14

Depuis plusieurs années, les associations de défense de l’environnement dénonçaient l’absence de mesures à la hauteur des enjeux – protection de la biodiversité et la baisse des consommations d’énergie – de la pollution lumineuse. L’arrêté “relatif à la prévention, à la réduction et à la limitation des nuisances lumineuses” concernant ces nuisances a été publié au Journal officiel le 28 décembre. Il s’applique largement à différents types d’éclairage et impose de nouvelles plages horaires pour l’extinction des lumières, de nouvelles normes techniques et un volet de contrôle.

Enjeu économique pour les collectivités

Pour les collectivités, la baisse des nuisances lumineuses est, outre le respect de la santé humaine, de la faune et de la flore, un gisement d’économies. Les bâtiments du patrimoine, les parcs et jardins pourront par exemple être éclairés à partir du coucher du soleil au plus tard jusqu’à 1 h du matin, ou une heure après leur fermeture pour les parcs. En revanche, le projet d’arrêté prévoyait de réguler l’éclairage des réverbères (autorisé du coucher au lever du soleil en agglomération, du coucher du soleil à 1 h du matin hors agglomération), mais cet élément a disparu. Or, en France, le parc d’éclairage a en moyenne 30 ans. L’éclairage représente près de 16 % des consommations énergétiques d’une commune, plus précisément près de 41 % de sa consommation électrique. Il faut donc que les communes prennent à bras le corps l’amélioration de la performance énergétique de leurs installations et la réduction des nuisances lumineuses.

Certaines se sont déjà attelées à la tâche. C’est le cas, par exemple, de la ville de Montreuil (93), qui compte 6 000 points lumineux et 80 armoires électriques à remplacer. Sur la base d’un diagnostic de l’éclairage, la commune a élaboré une stratégie liant son marché de performance énergétique à son plan lumière architectural.

LIEN(S) : Vous pouvez lire cette enquête en entier dans Energie Plus 619!

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.