Urgence climatique, inertie étatique

Que ce soient les récentes modélisations et études du CNRS/CEA/Météo France, de l’Organisation météorologique mondiale ou encore de la Commission globale sur l’adaptation, toutes convergent vers une conclusion commune : le changement climatique et ses conséquences inévitables sont plus prononcés que prévu. Les températures ne cessent ainsi de grimper et les records enregistrés ces dernières décennies tombent les uns après les autres. Et cette tendance va devenir rapidement la norme. D’autant plus que la transition énergétique n’est clairement pas à l’ordre du jour dans de nombreux pays… Au sommet de l’ONU la semaine passée, seuls 66 pays – pesant seulement 6,8 % des émissions mondiales – ont réitéré leur ambition d’accroître leurs efforts afin notamment d’espérer atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050. Mais ces quelques efforts risquent surtout d’être annihilés par la politique d’autres États, en particulier les plus gros pollueurs qui ne font pas du changement climatique une priorité. Les États-Unis donnent clairement le mauvais exemple en soutenant l’industrie du pétrole et du gaz de schiste. «Compte tenu de l’engagement des pouvoirs publics et de l’évolution de l’offre, les États-Unis produiront 61 % de la nouvelle offre mondiale de pétrole au cours de la prochaine décennie», avance ainsi l’ONG Global Witness.

Comme l’ont souligné l’OCDE et le CPO, la taxe carbone et surtout son augmentation sont essentielles pour limiter le recours aux énergies fossiles. Le développement des EnR est également primordial. Le bois-énergie utilisé pour l’alimentation des chauffages individuels, des réseaux de chaleur et des process industriels pourrait aider à cet essor (voir le dossier Bois-énergie du n°632). Encore faut-il que cette énergie neutre et décarbonée soit soutenue sur le long terme et que la filière d’approvisionnement se structure davantage pour accompagner sa montée en puissance!

LIEN(S) : Cet Edito est paru dans le n°632

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.