Un retour de l’écotaxe ?

Et si l’écotaxe pour les poids lourds faisait enfin son retour ? Abandonnée en 2014, cette idée a de nouveau été remise au goût du jour par l’article 32 du projet de loi Climat, présenté au Conseil des ministres le 10 février dernier. Le texte prévoit ainsi la possibilité aux régions et à certains départements d’expérimenter l’instauration d’une contribution spécifique assise sur le transport routier de marchandises. «L’objectif est de favoriser le transport des marchandises par des moyens moins émetteurs de gaz à effet de serre (ferroviaire, fluvial…) et de favoriser le report modal sans désavantager les transporteurs nationaux, et en tenant compte des spécificités régionales», précise l’article 32. Cette écotaxe prendrait la forme d’une vignette basée sur un montant forfaitaire annuel autorisant les camions à rouler sur les routes nationales. Si cette mesure peut paraître pertinente et cohérente afin de soutenir le report modal et lutter contre la pollution certaine du transport de marchandises, elle ne fait pas l’unanimité. Alors que les régions Île-de-France, Nouvelle-Aquitaine et Bourgogne-Franche-Comté y sont globalement favorables, ce n’est pas le cas de la Bretagne, des Hauts-de-France et du Nord. Pour ces derniers, l’instauration d’une telle taxe pénaliserait trop leurs transporteurs et producteurs. Un dossier à suivre, tout comme le projet de loi 4D qui prévoit le transfert des routes nationales aux départements ou aux régions intéressées par cette écotaxe.

Je souhaiterai en outre profiter de cet édito pour remercier chaleureusement Pauline Petitot, journaliste et secrétaire de rédaction à Énergie Plus depuis près d’une décennie. Elle quitte prochainement ses fonctions, et toute l’équipe du magazine et de l’ATEE lui souhaite ses meilleurs vœux de réussite pour la suite. Merci Pauline !

 

LIEN(S) : Cet Edito introduit le n°660

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.