Un premier baromètre des énergies marines

40

EurObserv’ER publie son premier baromètre européen consacré aux énergies marines. Elles émergent peu à peu. Fin 2018, la puissance totale installée (hors éolien en mer) atteignait 243,3 MW. Mais ce chiffre global est tiré vers le haut par l’usine marémotrice de la Rance qui développe à elle seule 240 MW… La filière regroupe des technologies très diverses : énergie marémotrice, des courants, des vagues, thermique des mers et osmotique.

L’année dernière, 24 projets houlomoteurs et 18 installations exploitant les courants marins ont été recensés dans l’Union européenne. Des sites sont en exploitation en France, au Royaume-Uni, en Espagne, aux Pays-Bas, en Suède, au Portugal, en Italie, au Danemark, en Belgique et en Grèce. En outre, de nombreux pilotes fonctionnent sur le vieux continent. 45 prototypes et démonstrateurs pré-commerciaux ont été recensés. Des projets bien plus ambitieux sont actuellement à l’étude. C’est le cas au Royaume-Uni avec le projet de Swansea Bay Tidal lagoon. Cette usine marémotrice sera la plus grande d’Europe avec 320 MW.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.