Troisième projet de géothermie profonde pour Électricité de Strasbourg

(c) Philippe Bohlinger
41

Le rig de forage mis en place par Électricité de Strasbourg (ES) dans le cadre de son projet de centrale de géothermie profonde à Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin) progresse vers son objectif. L’énergéticien local, filiale du groupe EDF, a officiellement lancé le 6 septembre 2018 les opérations de creusement du premier de ses deux puits. Il devrait puiser à 3 000 mètres sous terre la ressource en eau géothermale, une eau à 150°C circulant dans le réseau de failles naturelles du fossé d’effondrement rhénan. À l’horizon 2021, cette énergie décarbonée et non-intermittente devrait fournir entre 28 et 50 GWh par an à un réseau de chaleur urbain.

La totalité de l’investissement de 40 millions d’euros est portée par ES. L’énergéticien s’appuie sur la technologie Enhanced geothermal system (EGS) expérimentée depuis 1985 à Soultz-sous-Forêt (Bas-Rhin). Après la mise en service en 2016 de la centrale de Rittershoffen (Bas-Rhin) en 2016, le projet d’Illkirch-Graffenstaden constitue la troisième concrétisation pour ce procédé en Alsace.

LIEN(S) : Cet article peut être lu en entier dans notre n°616

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.