Trajectoire bas-carbone : la France doit accentuer son action

88

Le premier rapport annuel rendu par le Haut conseil pour le climat confirme les conclusions de plusieurs travaux récemment publiés : la trajectoire suivie par la France actuellement pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre s’appuie sur des efforts réels mais insuffisants pour atteindre les objectifs nationaux en 2050. «[Ces efforts] n’engagent pas les transformations socio-économiques profondes nécessaires pour aller vers la neutralité carbone », résume Corinne Le Quéré, présidente du Haut conseil.

Le budget carbone fixé pour la période 2015-2018 a été dépassé, et la réduction réelle des émissions de GES, de 1,1 % par an en moyenne pour la période récente, est quasiment deux fois trop lente par rapport au rythme nécessaire pour la réalisation des objectifs. Le Haut conseil pour le climat estime que la France ne parviendra pas à redresser la barre tant que les politiques de transition, d’efficacité et de sobriété énergétiques, autrement dit la stratégie nationale bas-carbone, resteront à la périphérie des politiques publiques.

Le Haut conseil formule dans ce premier rapport sept recommandations, qui ont vocation à instaurer les fondations et le cadre d’une trajectoire bas-carbone française cohérente avec ses engagements pour le climat :

  • Assurer la compatibilité des lois et grands projets nationaux avec la stratégie nationale bas-carbone
  • Renforcer dès à présent les instruments des politiques climatiques
  • Identifier et mettre en place les changements structurels nécessaires pour préparer l’économie et la société française à la neutralité carbone
  • Assurer une transition juste
  • Articuler la stratégie nationale bas-carbone à toutes les échelles
  • Évaluer systématiquement l’impact en émissions de gaz à effet de serre des politiques et mesures
  • Renforcer le projet de stratégie nationale bas-carbone révisé

Ces recommandations sont adressées au gouvernement qui y répondra dans les six mois, mais aussi à l’ensemble des corps constitués, et aux acteurs de l’ensemble du territoire.

Le Haut conseil pour le climat a été installé le 27 novembre 2018, et formellement créé par le décret du 14 mai 2019. Il donne un éclairage indépendant et impartial sur la politique climatique du gouvernement.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.