« Sur 10 ans, on soutiendra 1,5 Md€ d’investissements »

Entretien avec Pierre-Antoine Machelon, gérant du fonds Eiffel Energy Transition

© Mathilde Beaugé
25

En attendant que les banques prêtent sur le long terme, les porteurs de projets d’énergie renouvelable et d’efficacité énergétique ont besoin de financements sur le cours terme. Eiffel Energy Transition leur propose une solution. Extrait de l’interview du gérant de ce fonds.

« Notre fonds dépendant d’Eiffel Investment Group, lui-même adossé au groupe industriel Impala. En lançant le fonds Eiffel Energy Transition en 2017, il adresse spécifiquement le financement de l’économie verte. Nous disposons de 350 M€ pour cette aide court terme, via des acteurs institutionnels comme la Maif, Aviva, la BEI, l’Ademe, etc. »

« On accorde des facilités entre 6 et 36 mois à des porteurs de projets d’énergies renouvelables ou d’efficacité énergétique. Il s’agit d’être là au tout début quand ils ont besoin d’argent, avant que des investisseurs de plus long terme n’arrivent. En moyenne, notre prêt dure environ 12 à 18 mois. »

« On a déjà financé 500 projets : la moitié dans le solaire photovoltaïque, un quart dans l’éolien, 10 % dans l’efficacité énergétique. On a aussi deux projets biogaz, tous les deux avec la participation de groupements d’agriculteurs. On accumule souvent des petits projets, pesant chacun moins de 1 million d’euros. »

« Comme nous prenons beaucoup de risques en finançant un projet à son début, il faut être sûr que les porteurs sauront mener le projet jusqu’au bout, humainement, techniquement et financièrement. Nous passons donc du temps à les connaître, à s’assurer que la technologie est mature et que la contrepartie (par exemple un supermarché) est pérenne. »

LIEN(S) : Pour accéder à l’entretien complet, rendez-vous dans la Boutique

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.