Smurfit Kappa : le bois et la biomasse à l’honneur

© Rodolphe Escher/Dalkia
67

Implantée au cœur de la forêt des Landes de Gascogne, La papeterie Smurfit Kappa Cellulose du Pin (SKCP) s’est dotée en 2010 de la plus puissante unité de production d’électricité et de vapeur de France et même d’Europe de l’Ouest à partir de biomasse. Lauréat de l’appel à projets lancé par la Commission de régulation de l’énergie en 2007 (CRE2), cet équipement qui associe le papetier et le groupe Dalkia depuis plus de dix ans et jusqu’en 2030, a permis d’optimiser la performance énergétique du site et les coûts d’exploitation, en modernisant la production de chaleur et d’électricité. Et cela ne se résume pas à l’installation d’une chaudière biomasse, aussi haute (47 mètres) et puissante (140 MW) soit-elle, mais plutôt à l’établissement d’un schéma vertueux de récupération d’énergies et d’économie circulaire.

Pour assurer les besoins énergétiques de l’usine, une chaudière biomasse à lit fluidisé de 124 MW produit de la vapeur haute pression (120 bars et 520°C). Cette dernière est ensuite détendue dans un turboalternateur de 42 MW. Parallèlement, SKCP fournit à Dalkia de la vapeur HP (80 bars, 470°C) issue de la gazéification de la liqueur noire – coproduit issu de la transformation du bois en cellulose – pour le fonctionnement d’un deuxième turboalternateur de 21 MW. La vapeur basse et moyenne pression de soutirage de ces deux groupes turboalternateurs (45 bars, 13 bars et 3 bars) représentant jusqu’à 260 t/h sert à faire tourner les deux machines à papier et à sécher le papier produit sur le site. L’électricité produite par les deux groupes de cogénération, environ 52 MWh en moyenne, permet depuis 2017 à SKCP d’être totalement « autonome » en énergie, puisque l’ensemble de la consommation électrique du site (51 MWh) est couverte par la production de Dalkia.

[…]

Approvisionnement biomasse

L’alimentation de la chaudière nécessite près de 503 000 tonnes de biomasse par an, prélevées dans la forêt de Nouvelle Aquitaine, soit 65 tonnes de biomasse par heure. Pour éviter toute tension sur la ressource biomasse et toute concurrence avec les activités industrielles du bois d’œuvre et de trituration, l’approvisionnement en biomasse ne mobilise pas de ressources forestières directes. Trois types de ressources biomasse alimentent ainsi la cogénération.

[…]

Relations contractuelles équilibrées

Ce projet de biomasse important a également dû se traduire contractuellement et prendre en compte les nombreux flux existants : SKCP fournit à Dalkia de la vapeur Haute Pression issue de son process papetier Liqueur Noire pour le fonctionnement d’un turboalternateur et des écorces pour la chaudière biomasse, et Dalkia fournit en échange de la vapeur basse et moyenne pression à un prix très compétitif et compense un volume de 11 MW d’électricité.

[…]

 

LIEN(S) : Vous avez lu un tier de cet article, à découvrir dans le n°632

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.