Rénovation énergétique : les CEE en appui à l’accompagnement des ménages

26

Lancé en septembre 2019, le programme Sare (Service d’accompagnement à la rénovation énergétique) a pour but d’accompagner les particuliers dans les travaux de rénovation énergétique, et d’accélérer la disparition des passoires thermiques. Un an après la création du réseau Faire, qui regroupe près de 400 espaces conseils sur la rénovation énergétique de l’habitat, le Sare vient «consolider et compléter» ledit dispositif. Il contribue notamment aux missions d’information et de conseil «par le développement ou le renforcement d’outils permettant de systématiser l’accompagnement des ménages et de communiquer massivement vers les citoyens».

Le déploiement du programme sur le territoire repose sur l’implication des collectivités volontaires, en particulier des régions. Celles-ci prendront en charge au moins 50 % des coûts de mise en œuvre et de fonctionnement du programme. Le reste sera financé suivant une logique de “rémunération à la performance” à hauteur de 200 millions sur la période 2020-2024 (40 TWhc), par le biais des certificats d’économies d’énergie (CEE). «Ceci assure une visibilité du budget sur trois ans», souligne Grégory Chédin, coordinateur CEE à l’Ademe. Mais cette approche ne convainc pas les associations et ONG impliquées dans la rénovation énergétique. Elles craignent en effet que le dispositif n’évolue ni en termes de maillage territorial ni en termes de missions auprès des ménages.

LIEN(S) : Lisez cet article en entier dans le Dossier CEE du n°636

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.