Power-to-gas : des essais à transformer

180

La filière power-to-gas commence tout juste à émerger. Une soixantaine de projets pilotes sont en fonctionnement en Europe. Peu à peu, ils prennent une certaine envergure. Déjà plus d’une dizaine de démonstrateurs supérieurs à un MW sont en service sur le Vieux Continent. Mais il reste majoritairement modestes. La France, qui s’est lancée bien après l’Allemagne, abrite une dizaine d’installations opérationnelles. Parmi celles-ci, Minerve fait figure de précurseur. Ce projet est installé au-dessus d’une chaufferie biomasse de 2,5 MW mise en service dès 2011. Il bénéficie de l’électricité produite par 225 kWc de panneaux photovoltaïques sur la toiture de la halle d’essais de Polytech Nantes, mais aussi par une éolienne de 35 m de 20 kW érigée à l’entrée du quartier. L’électrolyseur est un PEM (Proton exchange membrane) de 12 kW. Ce démonstrateur n’a pas vocation à fonctionner en permanence. L’actionner en continu entrainerait des dépenses beaucoup trop importantes faute de modèle économique.

Situé à Fos-sur-Mer, Jupiter 1000 change totalement d’échelle. Il est composé de deux électrolyseurs de 0,5 MW chacun et sera le premier à être raccordé au réseau de transport de gaz national dans les jours à venir. Son électricité renouvelable est fournie par des parcs gérés par la Compagnie nationale du Rhône (CNR). L’hydrogène produit sera injecté dans le réseau de gaz naturel de GRTgaz dans des quantités comprises entre 2 % et 6 %. L’H2 sera aussi utilisé pour faire de la méthanation. Il sera transformé en méthane de synthèse en le mettant en contact avec le CO2 d’Ascometal dans un catalyseur. La production de méthane de synthèse attendue est de 25 Nm3/h. Si la mise en œuvre des installations de power-to-gas ne semble pas poser de problèmes techniques, leur viabilité économique est loin d’être acquise. La filière demande donc des aides et des évolutions réglementaires.

LIEN(S) : Cette enquête est à décrouvrir en entier dans le n°633

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.