Paris-Saclay : 126 actions pour l’environnement

29

La Communauté de communes de Paris-Saclay est l’une des premières collectivités franciliennes à démarrer, dès 2017, l’élaboration de son PCAET.  C’est aussi sur son territoire, actuellement peuplé d’un peu plus de 300 000 personnes, que se construit un campus hors norme. Pour éviter que son impact environnemental explose après ces travaux, la collectivité s’est donné dans son plan, élaboré en association avec ses habitants, un triple objectif chiffré à l’horizon 2030 : réduire de 34 % ses émissions de gaz à de serre (GES) par rapport à 2012, baisser sa consommation d’énergie de 24 % et produire 20 % d’énergie renouvelable sur son territoire. Pour y parvenir, Paris-Saclay a élaboré un premier programme sur six ans (2019-2024). Il comporte neufs axes avec 126 actions au total.

Consciente que 85 % de ses émissions de GES proviennent des transports (39 %) et des bâtiments (46 % en cumulant logement et tertiaire), la collectivité s’y est intéressée de près. Pour diminuer l’empreinte écologique de ses bâtiments, 19 actions ont été décidées. Parmi elles, Le programme Soleil doit accompagner les dispositifs locaux de lutte contre l’habitat indigne et la précarité énergétique. Le plan veut aussi exonérer de taxe foncière pour cinq ans les propriétaires de logement antérieurs à 1989 ayant réalisé des travaux en faveur des économies d’énergie et qui bénéficient du crédit d’impôt transition énergétique (CITE). Le volet dévolu aux transports regroupe à lui seul 27 actions pour aller vers une mobilité durable et moins polluante. Elles privilégient le vélo, la marche et les transports en commun ou le co-voiturage lorsque la voiture est la seule solution, tout en essayant de réduire les déplacements en développant le télétravail et les espaces de co-working.

LIEN(S) : Retrouvez l’article complet dans Énergie Plus n°631

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.