Nette progression des biocarburants en 2018

10

La consommation de biocarburants dans les transports a progressé de 9,2 % au sein de l’Union européenne.
Le baromètre des biocarburants 2018 d’EurOberv’ER rend compte de chiffres positifs ! La plateforme a annoncé qu’en 2017, la consommation de carburants biosourcés a représenté 15,5 Mtep dans l’UE (contre 14,2 Mtep en 2016), et une part de consommation certifiée durable de 99,7 % contre 92,2 % en 2016. Cette hausse s’est remarquée dans toutes les catégories de biocarburants : le biodiesel, représente une part de 80,7 % dans la consommation totale (en contenu énergétique), soit une consommation de 12,5 Mtep (contre 11,3 Mtep en 2016). Le bioéthanol représente 18,4 % et 2,8 Mtep de consommation (contre 2,6 Mtep en 2016), et 0,9 % pour le biogaz.

Des tendances à la hausse à l’échelle du monde entier

À l’heure actuelle, la quasi totalité des biocarburants destinés aux transports dans l’UE est désormais conforme aux exigences de durabilité définies par la Commission européenne. La production de bioéthanol en Europe a progressé de 11 % par rapport à 2016, et l’Union européenne est toujours la première productrice mondial de biodiesel. Hors UE, les États-Unis, le Brésil et la Chine ont été les premiers consommateurs des biocarburants en 2017. Au niveau européen, c’est la France qui se classe en tête des pays consommateurs. À noter toutefois, la forte croissance de la consommation espagnole (+ 15 %), et le taux d’incorporation de biocarburants en Suède qui atteint 20,8 %, de loin le plus élevé de l’UE. 

La période d’incertitude sur le devenir des biocarburants semble donc prendre fin avec notamment les accords de la future directive énergies renouvelables RED 2. Les clarifications et l’encadrement du développement des biocarburants devraient permettre de mieux structurer la filière dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.