Malaunay, de la transition énergétique à la transition globale

© Etienne Ster/Ville de Malaunay
52

Conduire une politique de réhabilitation d’envergure sur son patrimoine communal quand on est une petite ville, c’est possible. Malaunay en fait la démonstration, dans le cadre d’une démarche de transition qui s’étend à tous les enjeux du territoire. La commune mène notamment une politique de résilience de son patrimoine : des projets de réhabilitation et de réduction des consommations d’énergie primaire sont conduits sur deux groupes scolaires, un groupe socio-culturel, une piscine, un boulodrome et un gymnase. La ville déploie aussi des installations de production d’énergie renouvelable (biomasse et solaire photovoltaïque) pour couvrir les besoins en chaleur et électricité de ses bâtiments.

L’engagement de Malaunay dans la démarche Cit’ergie a été décisive pour la mise en œuvre de ces projets de réhabilitation. La réalisation du premier plan d’actions entre 2012 et 2015 a entre autres permis à l’équipe municipale de structurer son projet et l’organisation de ses services. La collectivité a adopté une approche en coût global : Cette approche considère que le vrai coût d’un bâtiment est celui cumulé tout au long de son cycle de vie, de sa conception à son démantèlement, en passant par le prix d’acquisition, de commande, d’utilisation ou/et de possession, de fonctionnement et de destruction du bâtiment. Ainsi, elle permet d’orienter les choix, lors des phases de conception et de programmation, d’intégrer des externalités et surtout d’optimiser les ressources et les fluides (eau, énergie), d’influer sur les modes de gestion des déchets ou encore d’adapter les infrastructures de transport et de mobilité.

Le premier grand chantier, en 2013, a concerné la réhabilitation du gymnase municipal. Il s’agissait d’une intervention en profondeur sur l’enveloppe de ce bâtiment datant de 1966 et dont l’étanchéité à l’eau avait été endommagée par des intempéries. Le projet visait plus de 60 % d’économies d’énergie par rapport aux consommations du gymnase existant.

L’approche en coût global a été aussi choisie pour réhabiliter la piscine municipale Tournesol, avec l’objectif d’atteindre le niveau BBC rénovation 2009 et de couvrir les besoins en électricité et chaleur de l’équipement grâce aux EnR.

LIEN(S) : Vous avez lu un résumé de cet article, paru dans le n°639

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.