L’Union Européenne tente de sauver le marché du carbone

18

Bien conscients des immenses difficultés du marché du carbone européen (EU ETS), les députés de l’Union ont décidé de procéder à quelques ajustements alors que le prix du CO2 reste sous les 6 euros.

Le 15 décembre 2016, les parlementaires ont proposé de réduire de 2,4 % chaque année les crédits de carbone mis aux enchères, et de doubler la capacité de la réserve de stabilité du marché de 2015 afin d’absorber les surplus de quotas sur le marché. L’objectif est de donner enfin de la valeur au carbone. De son côté, la Commission envisageait une réduction de 2,2 %. Par ailleurs, les députés souhaitent renforcer la capacité de la réserve de stabilité du marché pour absorber le surplus de crédits. À partir de 2019, elle absorberait jusqu’à 24 % des excédents de crédits lors de chaque année d’enchères, pendant les quatre premières années. Les députés ont aussi décidé que 800 millions de quotas seraient supprimés de la réserve de stabilité du marché à compter du 1er janvier 2021. En outre, ils proposent de créer un fonds pour compenser les émissions maritimes.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.