L’UE se penche sur le financement de son pacte vert

21

L’Union européenne souhaite être en pointe dans le lutte contre le changement climatique. En pleine Cop 25, elle a dévoilé son pacte vert, censé répondre à cet enjeu. Il vise à la doter de nouveaux objectifs contraignants : une réduction plus importante des émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici à 2030 (-50 % à -55 %), et la neutralité carbone à l’horizon 2050. Encore faut-il financer cette transition… Pour y parvenir, la Commission a communiqué un plan d’investissement pour une Europe durable. Il mobilisera au moins 1 000 milliards d’euros au cours de la prochaine décennie grâce au budget de l’UE et à des instruments connexes. Ses différents programmes incluront des sommes dédiées au climat et à l’environnement.

Les autorités européennes souhaitent ne laisser aucune région à l’écart de la transition. Toutefois, certaines sont très dépendantes au charbon. Un « mécanisme pour une transition juste » sera donc mis en place spécialement pour ces zones. Toutes ces initiatives seront indispensables pour lancer l’ensemble des 27 sur la voie d’une économie bas carbone. Car, outre la Pologne, des pays comme la Hongrie ou la République tchèque ne sont pas très enthousiastes à l’idée de décarboner leurs économies.

LIEN(S) : Vous avez lu un résumé de cet article, publié dans le n°639

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.