Les Français prêts à s’engager individuellement dans la transition

45

Les Français se prononcent majoritairement en faveur des énergies renouvelables et estiment qu’ils doivent agir à leur échelle, selon les résultats du baromètre annuel réalisé par Opinion Way pour Qualit’EnR, « Les Français et les énergies renouvelables ».

Le sondage réaffirme l’intérêt des Français pour intégrer les EnR au mix énergétiques, avec un soutien allant de 70 % à 89 % selon les filières. Cet enthousiasme est à rapprocher d’un niveau de confiance élevé pour les EnR, puisque 97 % des sondés se fient à au moins une filière renouvelable.Parmi les personnes interrogées, 46 % se prononcent en faveur du nucléaire, et 1 sur 5 se dit foncièrement opposé à l’atome.

Un engagement individuel en hausse

Surtout, une écrasante majorité des Français s’estiment prêts à contribuer individuellement à la transition énergétique, préférant toutefois agir sur leur logement plutôt que sur leur mobilité. Ainsi, 1 Français sur 3 serait prêt à passer aux énergies renouvelables pour son chauffage (35%) ou à lancer une rénovation énergétique de son logement (33%). Plus encore, 4 Français sur 5 considèrent que les énergies renouvelables devraient devenir la norme dans les logements. 88 % des personnes sondées déclarent qu’elles préfèrent consommer en priorité leur propre électricité plutôt que de la vendre intégralement s’ils possèdent des panneaux solaires. Le schéma de la « rente » solaire ne séduit plus que 8% d’entre eux en 2019, ce qui correspond à une baisse de 2 points par rapport à 2018.

Le déclic de la prime « coup de pouce chauffage »

Selon le baromètre, la prime « coup de pouce chauffage » a été un véritable déclencheur pour la passage du fioul aux énergies renouvelables : 41% des Français déclarent être équipés d’au moins un appareil valorisant les énergies renouvelables pour leur logement (+6 points), un taux d’équipement qui atteint même 61% chez les propriétaires de maisons individuelles. Les appareils bois énergie indépendants sont les équipements les plus répandus : inserts de cheminée (15%) et poêles à bois (13%). 11% des Français ont une pompe à chaleur, 7% possèdent des panneaux PV et 5% un chauffe-eau solaire.Ces équipements enregistrent donc une progression de 1 à 2 points par rapport à l’année dernière (hormis les poêles à bois qui restent stable et l’usage des chaudières à bois qui recule d’1 point.)

Du côté des personnes équipées de chaudières fioul et gaz, la moitié déclarent posséder une chaudière ancienne. C’est donc un parc de plusieurs millions d’équipements de chaudières qu’il faudra rénover dans la prochaine décennie. Mais cela signifie aussi que près d’un ménage sur 5 peut bénéficier de la nouvelle prime à la conversion proposée par le Gouvernement, qui va de 2 500 à 4 000 euros selon le niveau de ressources, pour remplacer leur ancienne chaudière par un système valorisant les EnR. Et selon le sondage, 57% des Français éligibles à cette aide « coup de pouce chauffage » considèrent qu’elle pourrait être un déclic.

Enfin, les Français ont une confiance croissante envers les installateurs d’équipements énergétiques : ils sont désormais 71 %, soit une progression de 9 points. Par ordre de priorité, ils attendent des professionnels la qualité de l’installation ( 65 %), la maintenance et le suivi après vente (63%).

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.