Le transfert de pratiques environnementales domicile/travail

Etude réalisée par Gaëtan Brisepierre et Anne Desrues, sociologues

20

Le sociologie Gaëtan Brisepierre, spécialiste de la transition énergétique, de l’habitat et de l’environnement, s’intéresse au transfert des pratiques environnementales entre le domicile et le travail, dans l’étude qu’il vient de publier avec Anne Desrues, également sociologue. Tous deux souhaitent ainsi «explorer le potentiel de ce mécanisme humain pour diffuser largement ces pratiques.»

La transition énergétique et environnementale implique une profonde évolution des modes de vie. Les sociologues remarquent que jusqu’à aujourd’hui, les enjeux liés à la métamorphose des pratiques sociales dans les sphères domestiques et professionnelles ont été séparés, à tort : «Ce sont les mêmes individus qui naviguent entre ces bâtiments.»

Gaëtan Brisepierre et Anne Desrues délivrent plusieurs enseignements du travail de terrain qu’ils ont mené auprès de 17 « transféreurs »: quels sont leurs profils, quels sont les types de transferts opérés, quelle transformation subissent les pratiques importées entre le domicile et le travail, etc.

Cette étude a reçu le soutien de l’Ademe, à travers le financement que la sociologue Anne Desrues a obtenu dans le cadre de l’APR « Transitions écologiques, économiques et sociales ». Elle sera suivie d’une phase d’expérimentation en 2019, portée par les psycho-sociologues Delphine Labbouz-Henri et Laurent Auzoult Chagnault. Une phase de valorisation des résultats sera ensuite déployée par l’IFPEB (Institut français pour la performance du bâtiment).

Lire la synthèse de l’étude :

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.