Le marché des pompes à chaleur stimulé par le Coup de pouce chauffage

60

Les différentes technologies de pompes à chaleur (PAC) individuelles ont connu des fortunes diverses l’année dernière selon une étude d’Observ’ER. Avec 815 400 PAC air/air et air/eau vendues, auxquelles s’ajoutent 118 380 chauffe-eau thermodynamiques (CET), les appareils aérothermiques progressent de 34 %. Les PAC air/eau ont été portées par la mesure Coup de Pouce Chauffage mise en place en janvier 2019. Destinée à accélérer le remplacement des chaudières anciennes et polluantes, elle propose d’aider financièrement les particuliers qui souhaitent acheter chaudières biomasses, systèmes solaires thermiques, PAC eau/eau ou air/eau. Et ce sont les PAC air/eau qui ont le plus profité de ce Coup de pouce car elles bénéficient d’un réseau commercial bien structuré et sont bien connues des installateurs. Elles ont connu une croissance de 80 % de leurs ventes en 2019.

Quant aux PAC air/air, elles restent les plus installées avec une activité portée par le remplacement d’anciens systèmes de chauffage électrique et par l’équipement de logements neufs. Mais leur augmentation est plus modeste (+ 30 %). Pour les pompes à chaleur géothermiques, le bilan est moins positif. En effet, leurs ventes restent très basses (3 300 pièces). Ces équipements chers dissuadent beaucoup de particuliers et cette technologie demeure très mal connue du grand public. L’opération Coup de pouce chauffage, qui propose pourtant une aide pour les PAC eau-eau de 2500 euros à 4000 euros pour les ménages les plus modestes, n’a pas réussi à dynamiser l’activité du secteur.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.