Le climat attend un sursaut des politiques énergétiques mondiales

28

Le monde de l’énergie est actuellement tiraillé entre des aspirations et des réalités profondément contradictoires, et les décideurs doivent scrupuleusement mesurer l’impact de leurs choix pour s’approcher d’une trajectoire conforme à celle de l’Accord de Paris. Tel est en résumé le message de l’Agence internationale de l’énergie (IEA) qui présente la nouvelle édition du World Energy Outlook (WEO, Perspectives énergétiques mondiales). Trois scénarios permettent à l’Agence d’explorer différents futurs.

Le premier illustre ce qui se produira d’ici 2040 si le monde poursuit sa trajectoire actuelle, sans adopter de mesures supplémentaires ultérieures (scénario “Politiques actuelles”). La demande énergétique y augmenterait de 1,3 % par an jusqu’en 2040, avec une progression constante des émissions liées à l’énergie. Le suivant intègre les intentions et objectifs politiques déjà annoncés et accompagnés de programmes précis (scénario “Politiques annoncées”), ce qui ramènerait la croissance de la demande en énergie à 1 % par an jusqu’en 2040. Le dernier scénario propose une trajectoire en ligne avec l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris (scénario “Développement durable”).

La sécurité énergétique reste un enjeu crucial du paysage énergétique des 20 prochaines années. Elle s’articule désormais autour de la production de pétrole mais aussi de l’électricité…

[…]

LIEN(S) : Vous avez lu un tiers de cet article, à découvrir dans le n°638

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.