Le campus de Paris-Saclay produit son froid et sa chaleur

© Collections Ecole polytechnique
33

Un réseau de chaleur et de froid vient d’être mis en service sur le campus de Paris-Saclay. C’est l’un des cinq démonstrateurs retenus dans le cadre du projet européen D2Grids. En 2030, il devrait valoriser de nombreuses énergies renouvelables. En attendant, il repose sur la géothermie et des chaudières gaz. L’ensemble de ces installations est géré de façon coordonnée pour optimiser au mieux la gestion de l’énergie en fonction des heures et des bâtiments alimentés. Ainsi, vers 18 heures, le chauffage des bâtiments tertiaires est automatiquement diminué au profit des logements. 5000 données sont suivies en direct à partir d’un centre de supervision centralisé. D’une capacité de 50 MW, l’installation est gérée par le Groupe Idex qui bénéficie d’un contrat conception-réalisation-exploitation-maintenance qui court jusqu’en 2022.

previous arrow
next arrow
Slider
© Olivier Mary
LIEN(S) : Retrouvez l’article complet dans Énergie Plus n°631

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.