Le bois-énergie suscite la controverse chez les scientifiques

40

L’utilisation du bois-énergie est très loin de faire consensus. Certains scientifiques considèrent l’usage de ce combustible comme contreproductif d’un point de vue climatique et mettent en cause le concept de neutralité carbone du bois. Ils considèrent que brûler du bois pour produire de l’énergie ferait repartir les émissions de GES de l’Union à la hausse : ils précisent qu’elles pourraient croître de 5 % à 10 %, voire plus.

Le bois émet généralement 1,5 fois plus de CO2 que le charbon et trois fois plus que le gaz naturel en raison des liaisons carbone de ce matériau, de sa teneur en eau et de sa température basse de combustion. Des scientifiques justifient au contraire le recours au bois-énergie. Selon ces universitaires, la bioénergie peut jouer un rôle important dans l’atténuation du réchauffement et il existe un risque élevé que les objectifs climatiques à long terme ne soient pas atteints sans elle. Ils estiment que la biomasse peut être un moyen efficace de remplacer les combustibles fossiles.

Mais ils avertissent que l’utilisation de la biomasse forestière comme source d’énergie n’aura un sens économique et environnemental que si elle est accompagnée de mesures pour promouvoir les meilleures pratiques de gestion forestière. En l’état actuel des connaissances, difficile de trancher définitivement, y compris au sein du Giec.

LIEN(S) : Envie de lire cet article en entier? Rendez-vous dans Energie Plus n°615!

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.