La méthanisation cultive ses externalités positives

227

L’intuition se révèlera-t-elle juste ? La filière méthanisation en est persuadée : elle dispose de multiples atouts. Elle affûte donc ses arguments pour mettre en avant ses bénéfices, directs et indirects, autant “d’externalités positives” sur le plan économique, mais aussi agronomique et écologique. Et la liste est longue : lutte contre la pollution des eaux, réduction des émissions de gaz à effet de serre, apports de fertilisants organiques, couverture végétale des sols, modifications des pratiques agricoles, etc.

Le sujet fait l’objet de diverses études, souvent sous des angles assez spécifiques tels que la valeur agronomique du digestat. Mais l’heure est désormais venue de les consolider pour fixer des priorités. L’enjeu est double : À court terme, il s’agit de démontrer la pertinence des soutiens publics. À plus long terme, de réfléchir à la prise en compte de ces services dans la structure du financement de la méthanisation. Enea Consulting a passé en revue les externalités associées à la production de biométhane, et en a notamment conclu que les bénéfices additionnels qu’apporte la méthanisation – en plus de l’énergie produite – représenteraient 55 à 75 euros par mégawattheure à l’horizon 2030.

[…] L’étude d’Enea a vocation à être approfondie et, pour cela, elle pourra s’appuyer sur les autres travaux se succédant sur le sujet. Par exemple, l’Inra étudie pour le compte de GRDF l’analyse du cycle de vie (ACV) du biométhane agricole. Ce travail devrait être finalisé en 2019, mais ses premiers résultats sont déjà probants. L’Inra a clairement identifié la baisse des émissions de gaz à effet de serre (GES) comme une externalité positive majeure de la méthanisation. Une autre étude va dans le même sens : le projet MéthaLAE mené par Solagro pour l’Ademe. Son but était d’évaluer les impacts de la méthanisation sur 46 exploitations agricoles. Dans cette étude, l’enjeu climatique apparait là-aussi comme l’atout numéro un de la méthanisation. […]

Sur le plan agronomique, l’impact apparait plus difficile à évaluer. Les travaux doivent être affinés en fonction de la diversité des pratiques. […]

LIEN(S) : Vous avez lu un tiers de cet article. Pour le lire en entier, achetez Énergie Plus
1 commentaire
  1. […] révélera-t-elle juste ? Le sujet fait l’objet de diverses études. Je les ai décryptées dans un article publié dans la revue Énergie […]

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.