La Cop 24 se contente de rendre l’Accord de Paris opérationnel

© Cop 24
23

La Cop 24 s’est déroulée du 2 au 15 décembre dernier à Katowice. Les deux semaines de tractations rendent l’Accord de Paris opérationnel, mais sans aucune hausse des ambitions.

Les États ont fait peu de nouvelles annonces et sont très peu nombreux à envisager de relever leurs contributions nationales (NDC) rapidement. Le rehaussement des efforts est pourtant prévu à cette échéance par l’Accord de Paris. Et il est indispensable. Car si les pays restent sur les objectifs qu’ils se sont fixés après la Cop 21, la planète se dirigerait vers une augmentation moyenne des températures de trois degrés. Il reste un an et trois mois aux 194 parties restantes pour revoir leurs engagements qui devront être déposés neuf mois avant la Cop 26.

Une coalition de pays emmenée par l’Union européenne s’est créée pour faire avancer sur cette question. Quelques progrès sont à noter sur l’aide aux pays les plus vulnérables. La Banque mondiale va mobiliser 200 milliards de dollars entre 2021 et 2025 qui devront bénéficier à la fois à la réduction de leurs rejets de gaz à effet de serre mais aussi à leur adaptation au changement climatique. Des pays développés ont promis des financements supplémentaires pour le Fonds vert.

Après deux semaines de discussions, le bilan paraît bien maigre.

 

LIEN(S) : Retrouvez l’article complet dans Energie Plus n°618

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.