Hulot et Edouard sur le site de BioGNVal avec CryoPur

17

Le projet BioGNVal a permis d’expérimenter la technologie cryologique de la jeune entreprise innovante Cryo Pur d’octobre 2015 à avril 2017. Il finit en beauté avec la réception impromptue de deux invités de marque le 19 mai dernier : le nouveau Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot .

En s’affichant ensemble, les deux ministres souhaitent envoyer un message de cohésion envers les acteurs de la transition écologique et énergétique. Pari réussi quelques jours après la formation du Gouvernement mais la route est longie pour les deux hommes qui ne s’ntendront peut-être pas sur tous les sujets… En tout cas, ce déplacement a été l’occasion de mettre en lumière le savoir-faire français en matière de purification du biogaz en biométhane. Sur le site de la station d’épuration du SIAAP à Valenton, Cryo Pur a en efet pu mettre en oeuvre son innovation en partenariat avec Suez (voir Energie Plus n°555) permettant d’obtenir un biométhane carburant liquide (Bio-GNL). Mais le marché français n’offre pas la possibilité pas de valoriser ce type de produit, seule l’injection de biométhane gazeux étant soutenue par les pouvoirs publics (voir Energie Plus n°586).

Denis Clodic, fondateur de Cryo Pur, ainsi que les équipes de Suez, ont pu expliquer aux ministres l’intérêt d’ouvrir la réglementation et le tarif du biométhane injecté au Bio-GNL. Ceci permettrait de valoriser des gisements de biogaz loin des réseaux de distribution ou de transport, et de le substituer au diesel en réduisant foretement les émissions de CO2, de particules fines et d’oxydes d’azote. Selon Simon Clodic, directeur commercial de Cryo Pur, « nos opportunités de projets aujourd’hui sont au Royaume-Uni, en Italie, en Scandinavie, au Benelux, où dans 75 % des cas il s’agit de valoriser du Bio-GNL. Mais pas en France… Il y a pourtant de l’intérêt à bien des endroits, pour nos agriculteurs, sans compter que le biométhane carburant est valorisable toute l’année. Pour continuer de montrer la pertinence de notre technologie dans l’Hexagone, nous allons donc installer notre démonstrateur sur le site d’une ISDND, d’ici la fin de l’année ».

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.