Fin annoncée du charbon en Allemagne en 2038

37
Mine de Garzweiler

L’Allemagne va stopper sa production électrique à partir de charbon en 2035 au mieux, en 2038 au plus tard. Les membres de la commission chargée de définir une feuille de route pour la sortie du charbon sont en effet tombés d’accord le 26 février, à 37 voix contre 1. Ils préconisent des mesures pour compenser les exploitants de centrales au charbon, un soutien aux régions minières qui seront impactées et des mesures pour protéger les consommateurs de la hausse des prix de l’électricité.

Ainsi, 12,5 GW de capacités seront fermées d’ici 2022, dont 3 GW de capacité lignite. 6 GW supplémentaires de lignite et 7 GW de charbon de houille cesseront ensuite leurs activités d’ici 2030. La date butoir fixée en 2038 pour fermer le reste des capacités, soit 17 GW de charbon, sera réexaminée en 2032, avec la possibilité de l’avancer en 2035, ce que souhaitent les ONG environnementales.

40 milliards d’indemnités pour les régions

La commission préconise une indemnisation des régions touchées à hauteur de 40 milliards d’euros dans les 20 prochaines années, et des compensations d’environ 2 milliards d’euros par an pour les consommateurs industriels et privés d’électricité. Les exploitants de charbon seront indemnisés à partir de 2022.

Pour rappel, l’Allemagne est le 6e émetteur mondial et le premier utilisateur de charbon en Europe, avec environ 44 GW de puissance installée. La part du charbon dans son mix électrique s’élevait en 2018 à 35,3 %. Mais l’année dernière, les EnR ont dépassé le charbon en tant que principales sources d’électricité, en termes de production: elles ont représenté 40 % du mix électrique allemand.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.