Éolien terrestre : bilan des mesures de libération de la filière

92

Un an après l’adoption des conclusions du groupe de travail « éolien », avec l’ambition d’accélérer le développement de la filière en France, le ministère de la Transition écologique et le ministère des Armées ont présenté le bilan de leur mise en œuvre.

L’ensemble des mesures a été concrétisé ou est en passe de l’être, comme par exemple, la suppression d’un degré de juridiction dans le traitement du contentieux éolien terrestre, la révision de la répartition de l’imposition forfaitaire sur les entreprises de réseau (IFER), qui garantit désormais 20 % de retombées fiscales pour la commune qui accueille un parc éolien, ou encore la clarification des règles d’évaluation des projets de renouvellement des parcs en fin de vie (repowering).

Par ailleurs, après avoir libéré 14 % de zones d’entrainement au vol en basse altitude en 2014, le ministère des Armées a procédé à une réévaluation. Celle-ci a permis de libérer plus de 9 000 km2 supplémentaires de territoires à fort potentiel éolien (13% des zones.)

Pour rappel, la nouvelle PPE prévoit de disposer de 24,6 GW en 2023 et entre 34,1 et 35,6 GW en 2028.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.