Emmanuel Macron déçoit sur le sujet climat/énergie

73

Si les Français attendaient des précisions sur la transition énergétique de la part d’Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse, ils ont probablement été déçus. Le Président de la République a prononcé son discours pendant presque une heure et la transition n’y est vraiment apparu qu’au bout de 40 minutes. Et encore, pour des annonces de méthode loin de toute application pratique.

En effet, après de nombreux autres sujets, Emmanuel Macron a affirmé que la troisième de ses quatre ambitions pour l’avenir est de rebâtir la confiance : pour lui, la lutte contre le changement climatique est en ce sens urgente et impérieuse, et doit être au cœur des projets français et européen. Il a reconnu le désir d’agir des citoyens et recommande, pour aller plus vite, d’utiliser l’intelligence collective. En conséquence, il décide :

  • de mettre en place une convention citoyenne de 150 Français tirés au sort. Ils pourront proposer des mesures incitatives ou contraignantes qui seront soumises sans filtre au Parlement, à référendum ou appliquées directement ;
  • d’instaurer un conseil de défense écologique, c’est-à-dire une réunion régulière au niveau du Gouvernement pour s’assurer du suivi dans tous les champs ministériels.

Alors que plusieurs instances existent déjà, que de nombreux débats ont déjà eu lieu,que beaucoup de solutions sont déjà sur la table, il est difficile de concevoir qu’on puisse en être encore à ce niveau… Les ONG environnementales ont d’ailleurs exprimé leur déception face à ces annonces. Y compris sur la taxe carbone, pourtant au cœur de la problématique de la justice fiscale et environnementale, le Président n’a rien dit hormis un vague déplacement du sujet à l’échelle européenne… dont on sait bien que c’est le meilleur moyen de l’enterrer !

Dans le cadre d’une plus forte décentralisation annoncée par Emmanuel Macron, le seul point positif à retenir de cette soirée est que les territoires auront plus une forte implication dans les choix de transition énergétique. Comment et avec quels moyens ? Là encore, tout le monde est resté dans le flou…

Emmanuel Macron a annoncé que des éléments seront précisés la semaine prochaine dans le domaine de l’énergie. Chacun a supposé que ce sera l’examen de la petite loi sur l’énergie, attendue depuis des semaines. Même si celle-ci doit notamment clarifier l’ambition de neutralité carbone de la France, il est peu probable qu’elle réponde aux nombreux questionnements issus de cette première conférence de presse présidentielle.

 

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.