Édito : PME et ETI, des forces vives pour la croissance verte

La réalité des PME et ETI en France et de leur poids dans l’économie française mériterait d’être mieux connue. Hors micro-entreprises, on dénombre 138 000 PME et 5000 ETI (source Insee 2011) employant respectivement 22 % et 28 % des salariés du pays. Elles pèsent pour presque la moitié des chiffres d’affaires réalisés, toutes tailles d’entreprises confondues (hors activités financières et assurances), en France et à l’export. Cette importance est soulignée par l’organisation patronale CGPME qui veut la rappeler aux futurs candidats à la présidentielle le 18 octobre, lors de l’événement Planète PME (1), sous le slogan, « La croissance c’est nous ».

Ces entreprises dites petites, moyennes ou de taille intermédiaire, ont certainement beaucoup de contraintes à gérer (réglementaires, fiscales, etc.) mais il est très souhaitable qu’elles arrivent à s’impliquer dans la transition énergétique qui est un autre levier de croissance. Soit en travaillant à leur propre maîtrise de l’énergie (voir l’exemple page 14), soit en développant des services et des activités en lien avec la transition. Pour plus de facilité, elles peuvent compter sur des mécanismes publics récemment (re)mis en lumière. Le Prêt Eco Énergie et le Prêt Vert d’abord : portés par BPI France (2), le premier permet un financement des PME/TPE à taux préférentiel jusqu’à 100 000 euros pour des équipements éligibles aux CEE, et le second un financement pour les investissements industriels des PME et ETI. Simplifiés, renforcés et prolongés respectivement jusqu’en février 2020 et mars 2018, ils devraient aider un nombre conséquent d’entreprises. Celles qui ont un projet dans les EnR, l’efficacité énergétique ou les transports propres pourront par ailleurs s’appuyer sur Initiative PME, un dispositif de soutien rapide (6 semaines de décision maximum) ouvrant droit à une aide jusqu’à 200 000 euros. Sur la base d’appels d’offres réguliers pilotés par l’Ademe, ce sont ainsi 174 lauréats qui ont déjà été soutenus depuis 2015 pour 32 M€. Avec le Commissariat général à l’investissement, plusieurs ministères et certains partenaires comme les pôles de compétitivité, quatre nouvelles Initiatives PME sont lancées. Un bon moyen de révéler le dynamisme et la créativité d’entreprises dont les idées méritent d’être concrétisées et valorisées sur le marché de la croissance verte.

(1)  programme sur www.planetepme.org/
(2)  détails sur www.bpifrance.fr/Toutes-nos-solutions/Pret-Vert et http://pee.bpifrance.fr/

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.