Businessman on blurred background using 3D rendering energy rating chart in a wooden house

Du fond plutôt que des promesses

En cette rentrée, j’aurais pu disserter sur la nomination d’Ursula von der Leyen comme future présidente de la Commission européenne. Cette femme politique allemande a, dans son discours au Parlement européen le 16 juillet, énoncé ses priorités : la première sera de proposer un “pacte vert” pour que l’Union européenne atteigne la neutralité carbone en 2050 (1). Son positionnement semble habile, sera-t-il convaincant dès lors qu’il se confrontera aux freins de certains pays et à ses propres idées libérales ? Les promesses n’engagent que ceux qui y croient…

Plus stimulante est la publication d’un article par le célèbre chercheur Amory Lovins, il y a déjà un an, sur l’estimation des potentiels d’efficacité énergétique. Il montre que beaucoup d’analyses économiques classiques sous-estiment les gisements car souvent les actions d’efficacité énergétique sont pensées de manière individuelle mais ce sont les plus coûteuses. Or, par des approches intégrées, les économies d’énergie peuvent être plus importantes à un coût égal voire inférieur aux pratiques “as usual”. Typiquement, les bâtiments zéro-énergie en sont un bon exemple. Amory Lovins affirme que cela peut être étendu aux secteurs de l’industrie et du transport. Mais pour concrétiser cette idée, il ajoute que les spécialistes doivent «remplacer les hypothèses théoriques sur les rendements décroissants de l’efficacité par les données empiriques des praticiens sur les rendements croissants.»

Un vaste champ s’ouvre ainsi pour que l’efficacité, avec la sobriété, soient le fer de lance de la transition énergétique. Avant que je m’éclipse pour quelques temps (2), gardons donc la conviction que les idées de fond, bien appliquées, valent beaucoup mieux que les promesses…

(1) Elle propose notamment de transformer la BEI en banque pour le climat et d’instaurer une taxe carbone aux frontières.

(2) Un projet personnel me tiendra éloigné des colonnes d’Énergie Plus jusqu’à l’année prochaine. Clément Cygler, déjà présent sur ce numéro, prend le relais.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.