Des monstres dans nos placards

Quelle est la face cachée des objets que nous achetons ? Sous cet angle, l’Ademe a présenté fin septembre une étude sur les impacts environnementaux des biens d’équipement et de certains produits de consommation. Est concerné tout ce qui occupe de plus en plus de place dans les logements : appareils électriques, textiles, habillement et chaussures, meubles, et affaires de sport. L’Agence a évalué les émissions de gaz à effet de serre et la quantité de matériaux mobilisés pour la fabrication de ces produits, leur distribution, leur usage et leur fin de vie. Les résultats sont riches d’enseignements et on en retiendra deux. Tout d’abord, les appareils électriques sont les plus émetteurs, la plupart dépassant les 20 kg CO2eq par année d’utilisation et certains allant même au-delà des 40 kg CO2eq *. Ceux qui ont une forte composante électronique (écrans, ordinateurs, décodeurs, consoles, etc.) sont surtout impactés par les matières premières et la distribution, tandis que les autres (réfrigérateurs, lave-linge, lave-vaisselle, fours, etc.) voient une plus forte incidence de leur usage.

Ensuite, l’étude est éclairante sur l’impact en termes de ressources. Le poids des matières utilisées pour fabriquer les produits, que ce soit en métaux (par exemple cuivre, or ou nickel pour les appareils électr-on-iques) ou en énergie (pour l’extraction des matières, la fabrication et l’assemblage), donne le vertige. Quand un frigo pèse 54 kg, c’est 2 327 kg de matières qui ont été mobilisés pour le créer, soit un facteur 43 entre les deux ! Le rapport va de 3 à 100 pour le mobilier, de 10 à 75 pour les habits, de 15 à 30 pour les chaussures, et de 50 à 350 pour les appareils électriques à forte composante électronique. À n’en pas douter, il y a bien des monstres dans nos placards… Face à leurs habitudes de consommation, les Français se doivent d’être vigilants sur l’achat de ces équipements, en évitant notamment de les prendre systématiquement de grande capacité. Le partage de certains outils (comme la perceuse, dont la durée d’utilisation est de 12 minutes sur toute sa vie…) et le choix d’habits en matières recyclées ou d’occasion sont également à privilégier.

* Comme les grands écrans de télévision, imprimantes, ordinateur portable, sèche-linge et gros lave-linge

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.