Dalkia et la start-up Tresorio inaugurent la chaudière numérique de l’hôpital de Metz

(c) Philippe Bohlinger
70

Le partenariat entre Dalkia (groupe EDF) et la start-up Tresorio s’est concrétisé par l’inauguration d’une chaudière numérique le 12 juillet à l’hôpital de Metz. Ce pilote de 8 kW capte la chaleur fatale générée par des serveurs informatiques de l’établissement hospitalier pour réchauffer un réseau d’eau chaude sanitaire. En retour, cette boucle thermique contribue à refroidir les cartes numériques. L’enjeu pour la jeune pousse fondée en 2016 (4 personnes) a consisté à garantir un niveau de température de 60°C, totalement stable.

La chaleur générée avoisine 70 MWh par an, soit 0,4% des besoins du CHR. Mais Tresorio planche déjà sur des solutions sept fois plus puissantes. Experte dans le déploiement d’infrastructures de calcul décentralisées, la jeune pousse va tester sa chaudière numérique avec Dalkia sur trois autres sites. Elle identifie d’ores et déjà d’autres débouchés dans les activités gourmandes en puissance de calcul comme l’analyse d’IRM, mais aussi les logiciels 3D des écoles de design.

LIEN(S) : Pour lire l'article en entier, rendez-vous dans Energie Plus n°612

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.