Cameo s’allie à Kerdos pour multiplier les actions dans l’industrie

120

Avec le poids important pris désormais par le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE) en France, les acteurs qui en sont parties prenantes sont également soumis à un phénomène de restructuration. Après Certinergy qui a rejoint Engie (voir Énergie Plus n°621), GreenFlex absorbé par Total ou encore Bureau Veritas qui s’est rapproché de Capital Energy, ce sont les deux sociétés Cameo et Kerdos qui allient leurs forces. Mais cette fois ci, il s’agit d’un mandataire qui s’adjoint les forces d’une société d’ingénierie et de conseil spécialisée.

Depuis le début de son activité, Cameo a surtout agi pour concrétiser des projets dans l’industrie, puis le tertiaire et l’habitat collectif. Depuis 2018, il a enrichi son offre en développant d’autres projets dans le secteur diffus. La logique des CEE n’étant pas toujours suffisante pour activer un projet, Cameo a levé 4,5 millions d’euros en 2018 auprès d’Eiffel Investment Group (voir Énergie Plus n°618).

L’étape suivante a donc été de trouver un partenaire permettant d’aller au-delà des solutions techniques standards que Cameo mettait en œuvre chez ses clients. Kerdos cherchant aussi de son côté à amplifier la portée de son activité, les deux sociétés ont procédé à un rapprochement capitalistique. Les deux partenaires comptent maintenant développer leur savoir-faire avec leurs 65 salariés. Ils s’appuieront notamment sur le fait que les sites industriels soumis aux quotas européens de CO2 seront bientôt éligibles aux actions du dispositif des CEE.

LIEN(S) : Envie de lire l’autre moitié de cet article ? Achetez Énergie Plus

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.