BYD séduit les collectivités françaises

(c) JF Bouche/ville de Beauvais
108

Depuis la mise en service de son site d’assemblage dans les Hauts-de-France, le constructeur BYD séduit une à une les collectivités françaises avec ses modèles de bus et autocars 100 % électriques. Les premiers ont été livrés en décembre à l’agglomération du Beauvaisis. Puis la communauté urbaine de Dunkerque et la métropole d’Orléans se sont équipées respectivement de trois midibus et d’un bus à articulation. Ces différents véhicules sont assemblés sur le site de BYD France, nouvellement implanté à Allonne, près de Beauvais et opérationnel depuis septembre 2018.

Le constructeur met à disposition des bus allant de 8,7 mètres à 18 mètres, tous équipés des batteries lithium-fer-phosphate et des solutions de charge dans lesquelles le chinois est spécialisé depuis 1995.

Implantation locale indispensable

Pour BYD, s’intégrer dans le marché du véhicule électrique français est une opportunité de taille : «Le marché des bus électriques et autocars en France est l’un des plus importants d’Europe», atteste Aurélie Plaisant, responsable marketing & relations publiques de BYD France. Et pour cause : la loi de transition énergétique impose aux collectivités, lorsqu’elles «gèrent directement ou indirectement un parc de plus de 20 autobus ou autocars», d’acquérir, lors du renouvellement de ce parc, 50 % de véhicules propres en 2020 et 100 % en 2025 (article 37). C’est pour se donner les moyens de répondre précisément aux clients français que BYD a choisi d’ouvrir un site d’assemblage sur place.

LIEN(S) : Pour lire cet article en entier, rendez-vous dans Energie Plus n°620

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.