Brevets : la lutte pour tirer les bénéfices de la transition

52

Pour mener à bien la transition, le monde devra radicalement changer les technologies sur lesquelles repose son système énergétique. Cela donne une importance fondamentale aux politiques de recherche et développement et aux droits de propriété intellectuelle destinés à les protéger. Les États cherchent à se positionner au mieux pour tirer les bénéfices de cette évolution.

L’éolien demeure le meilleur avantage technologique européen puisque l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Espagne et le Danemark sont spécialisés dans cette filière depuis deux décennies. Le Vieux Continent est aussi en pointe dans les énergies marines et des courants, surtout la Grande-Bretagne, l’Espagne, les Pays-Bas et le Danemark. Les États-Unis, le Canada et l’Australie, qui dépendent toujours fortement des énergies fossiles, ne sont spécialisés dans un aucun secteur des EnR et semblent déjà hors course, très loin des pays d’Asie. Ceux-ci dominent d’ailleurs de plus en plus fortement le secteur photovoltaïque.

LIEN(S) : Découvrez l'intégralité de cet article dans le n°638 d'Energie Plus

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.