Franck Annamayer, du GPCEE: «Assurer la qualité des CEE est un principe éthique»

Entretien avec Franck Annamayer, président du GPCEE

157
(c) Laura Nari

Le Groupement des professionnels des CEE (GPCEE) compte moins d’une vingtaine d’adhérents délégataires dans le dispositif des CEE. Son président, Franck Annamayer, explique dans une interview à Énergie Plus l’importance du contrôle pour éviter les dossiers frauduleux. Extraits choisis :

« Il est important que les prix des CEE ne montent pas trop : on risquerait de créer une bulle où le prix du marché secondaire ne serait plus relié au prix du marché primaire. Pour les sociétés délégataires, un marché si volatile est inconfortable […] Pour la pérennité du dispositif, il vaut mieux un marché avec un prix équilibré : si on approchait trop du niveau de l’amende (15 €/MWh cumac), les obligés seraient tentés de provisionner la pénalité plutôt que de générer des CEE. »

Le coût du contrôle est une forme d’assurance

« Pour éviter les fraudes, il faut du contrôle et ça commence par la sélection des partenaires avec qui on travaille. Ensuite, il faut structurer une démarche d’appels téléphoniques pour vérifier que les travaux ont été faits et de vérifications in situ par des bureaux de contrôle. Cela a un coût mais c’est une forme d’assurance indispensable pour éviter d’avoir notre compte bloqué par l’administration. »

« Cette année, le GPCEE a adopté une charte éthique que tous les adhérents doivent respecter, sous peine de sanction. Trois points, sur les 20 que compte la charte, sont particulièrement importants pour la démarche qualité : être certifié ISO 9001 ; faire des contrôles réguliers auprès des bénéficiaires, in situ sur 5 % des dossiers et par téléphone (15 %) ; verser au moins 50 % du produit de la vente des CEE au client final. Assurer la qualité, c’est un principe éthique ! Si tous les délégataires œuvrent à une meilleure qualité des dossiers, je suis persuadé qu’en moins de deux ans on aura éradiqué la fraude. »

LIEN(S) : Retrouvez l’article complet dans Énergie Plus n°611

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.