Acheter l’électricité autrement ? Un Français sur trois y pense

102

Par Florence Laurens & François Dauphin, consultants énergie chez DXC Technology

 

Payer son électricité comme on recharge une carte téléphonique ? Cela existe dans d’autres pays et l’idée fait son chemin en France. DXC Technology a justement sondé les Français sur le sujet.

«Solution technologique alliant les avantages du mobile et des compteurs intelligents, l’électricité en un clic est en vogue dans de nombreux pays. Elle permet au consommateur de suivre simplement sa consommation et de recharger périodiquement son compte “électricité”. Au Royaume Uni, plus de 16 % des clients l’ont adoptée et aux États-Unis, une croissance de 150 % est attendue dans les trois ans. En France, aucun fournisseur n’a encore franchi le pas. Pourtant, les consommateurs y voient un réel atout pour mieux gérer leurs dépenses énergétiques et plusieurs études montrent qu’ils favorisent une réduction de l’ordre de 7 à 12 % de la consommation. Certains fournisseurs offrent même des remises intéressantes ou l’électricité gratuite sur certains créneaux horaires pour les clients choisissant volontairement ce mode de paiement. Alors qu’Enedis déploie massivement les compteurs Linky et que le gouvernement cherche les moyens pour accélérer la transition énergétique, la question de savoir si les Français y étaient favorables méritait d’être posée.

31% des Français sont intéressés par le l’électricité en un clic

À partir d’un sondage mené par l’institut Ipsos, DXC Technology a analysé l’attrait des consommateurs français pour l’électricité en un clic. Le verdict est très intéressant : alors que cette offre est inexistante à ce jour sur le marché français, 31 % des consommateurs sont intéressés et 47 % trouveraient le service attractif s’il était proposé par leur fournisseur actuel. Le chiffre monte même à 65 % parmi les clients qui pensent changer de fournisseur dans les 12 mois à venir.

Le tiers des consommateurs intéressés voient avant tout ce service comme un moyen de maîtriser le budget du foyer. En effet, 75 % des intéressés trouvent que leurs dépenses d’électricité ont augmenté, ou beaucoup augmenté au cours des dernières années. Ils identifient cette solution pour réduire leur facture annuelle et gérer leur budget. Pour les fournisseurs, la flexibilité sera donc un point essentiel de l’offre car les clients veulent recharger leur compte à leur guise ou placer leur trésorerie en échange de remise plutôt que de laisser leur argent dormir dans les banques. Ils veulent aussi éviter les mauvaises surprises sur leur facture, ce dernier point étant souvent un motif pour changer de fournisseur. En somme, l’électricité en un clic présente un réel intérêt pour les Français, particulièrement pour les jeunes, les gestionnaires et chercheurs de bonnes affaires.

Une offre qui segmente fortement

La proposition est globalement considérée par les consommateurs comme innovante et originale. Cependant, pour que l’ensemble des clients décident de souscrire à un tel service, les bénéfices pratiques et financiers doivent être compris… ce qui ne semble le cas pour tous.

Selon Ipsos, seuls 35 % des Français trouvent le service utile, mais ils sont 85 % lorsqu’ils ont l’intention de l’adopter. Concernant la maîtrise de leur budget : 50 % des Français entrevoient le fait qu’ils pourraient faire des économies, ils sont 95 % pour ceux qui souscriront. De la même façon, 35 % des sondés pensent qu’ils pourraient diminuer leur consommation contre 79 % pour les sondés intéressés par le service. On observe donc deux tendances très nettes : les 18 % de clients qui expriment leur souhait de souscrire perçoivent de façon claire les avantages de ce nouveau mode de paiement ; les autres, plus frileux, ne sont pas convaincus.

Un marché estimé à 3 millions de clients résidentiels

Innovant, pratique, utile, l’électricité en un clic a un véritable avenir et pourrait séduire rapidement plus de 10 % des Français. Les consommateurs témoignent d’un intérêt manifeste pour un service qui n’existe pas encore. Il s’agit d’un segment de clients plutôt actifs vis-à-vis de leur budget alors que les prix de l’énergie repartent à la hausse.

Avec le déploiement du compteur Linky, les fournisseurs d’électricité considèrent 2019 comme une année charnière pour la commercialisation d’offres réellement innovantes.

Certains fournisseurs étrangers, après avoir successivement commercialisé ce type d’offre sur le marché britannique ou espagnol, devraient rapidement prendre position sur le marché résidentiel français. Parmi les derniers fournisseurs arrivés sur le marché, certains travailleront certainement au lancement d’une offre qui leur permettrait de se différencier. Enfin, de nouveaux acteurs très digitalisés ou adossés à la production d’électricité verte pourraient adapter aussi ce type de solution pour les “consom’acteurs” de la transition énergétique.»

LIEN(S) : Cette tribune est parue dans Energie Plus n°618

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.