Socomec : au cœur du stockage et de l’efficience énergétique

© Martin Bernhart
37

Le marché du stockage est en devenir sur le sol européen. Il intéresse beaucoup Socomec, même si pour l’instant il ne représente qu’1,5 % de son chiffre d’affaires. L’entreprise considère deux cas pour le stockage et la redistribution : celui connecté au réseau et le système isolé, en micro-réseau. La logique de pilotage est très différente.

Dans le premier cas, en entreprise par exemple, c’est un pilotage qui se fait en fonction du profil de consommation et de production d’énergie et qui intègre la tarification. Le principe est simple : charger les batteries par la production locale ou lorsque l’électricité du réseau est à bas coût, utiliser localement cette batterie lorsque l’électricité est chère. Le but est d’égaliser au maximum ces deux variables : c’est le “peak shaving”.

Dans un système isolé comme sur l’île de La Réunion, la production est uniquement locale. Les logiciels gèrent alors la totalité du micro-réseau. […]

Redistribuer c’est bien, contrôler sa consommation, c’est mieux

Socomec met en place des outils, testés de prime abord dans leur centre industriel et logistique (CIL) pour monitorer sa consommation énergétique. À titre d’exemple, Socomec a réussi à maintenir les coûts de ce bâtiment de 2 280 m2 sur trois niveaux en deçà de 12 000 euros par an. Le bâtiment en lui-même est un démonstrateur. Bonne isolation, circuits hydrauliques pour réchauffer ou refroidir, détecteurs de présence, Leds adaptables selon la luminosité et surtout, 50 kWc de production solaire : le bâtiment est conçu pour être le plus autonome possible. Mais ce n’est pas toujours suffisant […].

LIEN(S) : Pour lire les 2/3 restants de cet article, rendez-vous dans le n°629

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.