2019, pour sortir du trop-plein

La transition d’une année à une autre est l’occasion d’un coup d’œil dans le rétroviseur, avant de se concentrer sur la route devant nous. À bien regarder, 2018 n’a pas apporté d’avancées majeures. Le texte de la PPE est toujours en cours de finalisation, les émissions de gaz à effet de serre du pays ont augmenté, les négociations internationales sur le climat piétinent encore, les incitations aux économies d’énergie restent en-deçà de l’ampleur qu’il faudrait leur donner, le mouvement des gilets jaunes a cassé la contribution climat-énergie…

Et pourtant, les territoires et les entreprises se positionnant sur le thème de la transition énergétique se multiplient, et une autre mobilisation de citoyens prêts à agir se confirme, à l’image de la pétition “L’affaire du siècle” qui a réuni presque deux millions de signatures en moins de deux semaines. 2019 se doit de surfer sur cette vague pour que puisse s’amplifier les “bonnes” actions. J’entends par “bonnes” actions celles qui vont réellement conduire à une baisse des consommations d’énergie, sans laquelle il est illusoire de croire qu’on pourra réduire notre impact sur l’environnement. Cela suppose de mélanger harmonieusement technique et politique, économique et social, sobriété et bien-être. Comme après les excès des fêtes, l’estomac de nos sociétés habituées au trop-plein depuis des décennies ne sait pas retrouver le chemin de la modération, pourtant vitale.

Ce premier numéro de l’année est l’occasion de découvrir dans nos pages, comme d’habitude, les éléments de cette dynamique que nous appelons de nos vœux : des collectivités engagées, des entreprises pleines d’allant, des idées à mettre en débat pour l’avenir ou encore des études comme celles de l’Ademe sur le mix électrique pour imaginer les futurs possibles.

Pour votre futur, en tout cas, nous apportons nos meilleurs vœux de bonheur et de réussite. En espérant que vous serez toujours plus nombreux à nous lire.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.